Le tourisme en Tunisie a vécu une véritable chute après les attentats meurtriers de 2015. Beaucoup se sont dit que ce secteur ne se relèvera plus. Cependant, à la surprise du monde entier, le pays reprend son souffle et cette année marque le début d’un nouvel essor du tourisme tunisien.

Un bon début de saison pour le tourisme en Tunisie

Les attentats meurtriers qui se sont passé en Tunisie en 2015 constituent la principale cause du déclin du tourisme constaté ces dernières en Tunisie. Mais depuis l’année dernière, les recettes touristiques ont considérablement augmenté. Les chiffres de 2019 sont en progression par rapport à ceux de 2018. Durant les six premiers mois de l’année seulement, on a compté environ 4 millions de touristes. Cela représente une hausse d’à peu près 17 % comparé à la même période de l’année dernière. Si vous aviez l’habitude des chiffres en tourisme, vous diriez que c’est une hausse colossale. Cette nouvelle est un vrai soulagement pour l’économie du pays, qui a souffert depuis 2015, des retombés des attaques djihadistes tuant des touristes dans la station balnéaire de Sousse et au musée de Bardo. 2019 se montre comme l’année où le tourisme du pays prend un nouveau départ.

Une hausse de 22 % des visiteurs européens

Ce sont les touristes britanniques qui sont les plus nombreux. Ces derniers ont atteint cette année deux fois leur nombre en 2018. Les touristes français ont aussi augmenté. La France est classée deuxième dans la liste des pays européens envoyant des touristes en Tunisie. Si on compte en Euro, les chiffres indiquent une hausse de 25,5 % (soit 526,2 millions atteint au mois de juin). En dinars, cela représente 1,8 milliards, soit 42,9 % de hausse. Cette importante différence s’explique par la dépréciation que le dinar a enduré depuis 2015. Le nombre de nuitées a beaucoup augmenté. Ceci dit, la fréquentation ne croît pas aussi vite (le nombre de nuitées et la fréquentation ne sont pas forcément proportionnels).

Les attentats du 27 juin n’ont pas affecté la fréquentation

Un policier et un civil ont été tués par un double attentat suicide revendiqué par l’organisation de l’Etat islamique, le 27 juin de cette année. Presque tout le monde s’attendait à ce que les chiffres du tourisme rechute après ce malheureux incident. La surprise a été grande (et encourageante) lorsque des syndicats de tours opérateur français ont assuré que cela n’avait pas provoqué d’annulations significatives. Le ministre du tourisme tunisien René Trabelsi voit la venue de 9 millions de touristes en 2019, ce qui serait un record pour le pays.